Réussir sa TRANSmission d’entreprise : une double TRANSition souvent mésestimée

D’après les chiffres nationaux, le taux de survie des entreprises à 5 ans après une transmission est de 60%. Donc 40% ne survivent pas…

Un transition personnelle et professionnelle des dirigeants à un moment clé de l’entreprise

Vous cédant,  vous préparez à transmettre votre entreprise, à la quitter après des années de travail intense, de stress, des moments forts partagés avec vos équipes, vos clients…Pour aller où ? faire quoi ? Être quoi ? Autant de questions qui prouvent que vous entrez dans la fin d’un cycle avec des changements important à gérer, donc à préparer, car vous entrez dans une phase de transition entre deux cycles. Mais pas une petite transition… 

Vous repreneur,  vous préparez à reprendre une entreprise, souvent d’une taille différente, pour une fonction de dirigeant propriétaire nouvelle, dans un lieu géographique souvent éloigné de vos bases…Donc un changement de posture ? un changement d’environnement ? un changement de périmètre ?Autant de questions qui prouvent que vous entrez dans la fin d’un cycle avec des changements important à gérer, donc à préparer, car vous entrez dans une phase de transition entre deux cycles. Mais pas une petite transition…

La transmission d’entreprise a la particularité d’être la rencontre de deux dirigeants en forte transition, chacun déstabilisé par des changements personnels et professionnels important. 

La réussite de ces transitions, un facteur essentiel de retour sur investissement

Or les acteurs de la transmission d’entreprise ou business transfer constatent que beaucoup d’informations essentielles ne sont pas transférées faute d’un dialogue ouvert, serein et de confiance entre le cédant et le repreneur. La période de recouvrement prévue est d’ailleurs souvent raccourcie faute d’une prise de conscience de cette double transition. 

Prendre en compte les aspects financiers, commerciaux, légaux mais prendre aussi soin des hommes.

Il est donc dans l’intérêt des cédants, des repreneurs mais aussi des investisseursde prendre conscience des conséquences de cette double transition. L’accompagner accélère les ajustements personnels et professionnels nécessaire. Elle permet un meilleur transfert des informations et une prise de fonction facilitée du repreneur, notamment vis à vis des équipes.

Un accompagnement spécifique du cédantet du repreneuret de leur période de recouvrement est donc essentiel pour le succès de la transmission d’une entreprise et un bon retour sur investissement !

Sophie Martin-Monier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *